Le Photomog de Jimini

Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Télévision

Publié le lundi 26 septembre 2005


J'ai écouté M. Sarkozy  nous détailler sur France 3 son plan contre le terrorisme, maintenant, je ne sais plus de qui j'ai le plus peur, de Sarkozy ou des terroristes... Son discours a de fâcheux relents de dictature, cette façon de brider les libertés du peuple en utilisant ses peurs, c'est  effrayant. Bientôt, on va se taper un "Patriot Act" à la française. Pourtant, il y a des façons bien plus attrayante de militer contre le terrorisme.


Merci à from John Curley pour cette photo prise pendant la marche pour la paix de San Francisco, dimanche 25 septembre 2005.

Filtrage automatique des contenus : l'ordre moral s'enhardit

Publié le lundi 19 septembre 2005

Message à tous ceux qui (naïfs ?) croyaient encore que la devise de la France était "Liberté, égalité, fraternité" : plus ça va, moins c'est vrai. Une preuve de plus, s'il en fallait une, ce communiqué de presse d'IRIS (Imaginons un réseau Internet solidaire) du 16 septembre 2005 que vous pourrez aussi trouver sur le web.

L'association IRIS (Imaginons un réseau Internet solidaire) apprend que le gouvernement aurait l'intention d'instaurer, par une mesure législative, le filtrage automatique et par défaut de l'accès à l'information en ligne, au prétexte de la protection des mineurs.

Une proposition d'amendement législatif aurait ainsi été  adoptée au cours d'une réunion interministérielle le 31 août 2005. L'annonce de cette proposition serait prévue le 22 septembre prochain, au cours de la Conférence de la famille 2005. La mesure pourrait être introduite dans le prochain projet de loi sur la prévention de la délinquance, sous la forme d'un de ces « cavaliers législatifs » qui deviennent pratique courante, bien que dénoncée par le Conseil constitutionnel.

L'amendement consisterait à ajouter à la loi pour la confiance dans l'économie numérique (LEN), après le paragraphe sur les moyens techniques de filtrage (Article 6-I.1), la disposition suivante :
« Ils [les fournisseurs d'accès à Internet] mettent en oeuvre auprès de tous leurs abonnés, de manière automatique, des dispositifs techniques performants et activés par défaut qui permettent de restreindre l'accès aux services de communication au public en ligne mettant en péril les mineurs. Un décret en Conseil d'Etat fixe les modalités du présent article. »

L'objectif de protection des mineurs est légitime. Toutefois, dans le domaine de l'information et de la communication, tout filtrage mis en place à cet effet ne peut et ne doit relever que de la responsabilité
les parents ou des éducateurs en charge des mineurs. Or la disposition envisagée reviendrait à exercer un filtrage obligatoire, automatique et par défaut, mis en oeuvre au niveau des serveurs des  fournisseurs d'accès à Internet, et non plus un filtrage volontaire mis en place sur la machine de l'utilisateur final qui le souhaite.

IRIS rappelle que les contenus concernés par ce type de filtrage ne sont pas des contenus illégaux, mais des contenus dits « offensants » ou « préjudiciables ». Cette notion ne peut se concevoir dans  
l'absolu et de manière totalisante : elle est fonction de caractéristiques spécificiques à des personnes ou groupes de personnes, telles que l'âge, mais aussi la culture, la conviction, la croyance..., dans une société donnée à une période donnée.

Les nombreux défauts des logiciels de filtrage existants ont été dénoncés en détail et depuis plusieurs années par de nombreuses associations de défense des droits de l'homme et des libertés
fondamentales de par le monde, ainsi que par les professionnels de l'éducation et de la documentation : quels seraient alors ces « dispositifs techniques performants » envisagés ? Comment seraient-ils définis ? En outre, la question des critères de filtrage reste entière : qui les
établirait, en fonction de quels intérêts d'ordre moral ou matériel ? Que signifierait la notion vague et large de « mise en péril des  mineurs » ? Que deviendrait alors la nécessaire protection du droit à
l'information  et de la liberté d'expression et de création ? Enfin, comment de telles restrictions à ces libertés constitutionnelles pourraient-elles être définies par simple décret en Conseil d'État ?

Si un tel amendement venait à être effectivement présenté, l'association s'attacherait à susciter la plus large mobilisation contre ce projet qui prend sa source dans une offensive accrue de l'ordre moral et qui n'envisage comme méthode qu'une censure digne des pires pays sécuritaires.

Contact IRIS :
iris-contact@iris.sgdg.org - Tel/Fax : 0144749239

--
Comité de rédaction de la lettre d'IRIS http://www.iris.sgdg.org -
Contact: redac-li@iris.sgdg.org



Mon QI dans ta face

Publié le samedi 17 septembre 2005

Les gars ont un QI plus élevé que les femmes

Selon une étude du Centre de psychologie de l'Université de Manchester, après l'âge de 14 ans les hommes posséderaient en moyenne un QI plus élevé que les femmes.

En moyenne, les hommes ont un QI de cinq points plus élevé que celui de la femme. Il y aurait deux fois plus d'hommes avec un QI de plus de 125 que de femmes, et au-dessus de 155, il y aurait 5,5 hommes pour une femme. À QI égal, les femmes sont par contre plus efficaces, car elles sont plus consciencieuses et peuvent supporter de longues périodes de travail.

Selon un des professeurs dirigeant l'étude, Paul Irving, ce serait là en partie une explication de la plus grande présence des hommes parmi les grands maîtres aux échecs, parmi les médaillés Field en mathématiques ou parmi les Prix Nobel.

Il n'y aurait pas de différences perceptibles de QI en bas de l'âge de 14 ans. Les résultats de l'étude, conduite aussi par le professeur Richard Lin, ont été basés sur des tests de quotients intellectuels effectués auprès de 80 000 personnes, et ensuite sur 20 000 étudiants.
Par Ludovic Goix


Source : Quebec Micro.
Merci à Argy pour l'article.

Bien sûr l'article ne mentionne pas que les scientifiques sont des "gars", qu'ils ne prennent pas en compte l'environnement socio-culturel et que c'est une étude de merdre tout juste bonne à jeter avec l'eau de vaisselle sale. Comment ça je m'énerve ?! Mais pas du tout, je m'énerve pas, J'EXPLIQUE !!!!